Mon Grimoire Index du Forum
 
 
 
Mon Grimoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Morrigan [Irlande]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Blanches -> Divinités -> Panthéon Celte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eona
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2012
Messages: 897
Localisation: Sud Ouest
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Type de magies pratiquées: Lithothérapie / Rituels / Paganisme / Voyance / En

MessagePosté le: Sam 28 Sep - 20:55 (2013)    Sujet du message: Morrigan [Irlande] Répondre en citant



Panthéon : Irlandais (Tuatha Dé Dannan)
Autres Noms : Macha, Badb et Nemain
Surnoms : "Reine des Spectres" "Grande Reine"
Ascendance : Fille d'Ernmas
Epoux : Dagda, dieu Druide
Attributs : Corneille, Corbeau, Loup.

Elle est la Déesse de la Guerre, Souveraineté, et de la Mort. Elle est également la Déesse irlandaise de l'Eau et la Fertilité. Elle serait l'un des aspects de l'unique déesse irlandaise, Brigit. Cependant, elle est elle même triple avec ces trois aspects :

- Badba (Badb, Bodb ou Nechtan), Déesse de l'Eau dont le puits sacré était la source de la connaissance.
- Nemhain ("frénésie") Déesse de la guerre et de la bataille.
- Macha, Déesse de la guerre et de la fertilité qui pouvait prendre la forme d'un corbeau.

Domaines :

Elle règne sur les champs de batailles où elle aide les guerriers grâce à ses prédictions. Entre autres pouvoirs qui sont nombreux, elle est capable d'inspirer la panique comme le courage ou de posséder un guerrier au point de le faire entrer dans une frénésie meurtrière et utilise la magie afin d'influencer l'issue des combats.
Les chefs de guerre Celtes font toujours en sorte d’organiser un rituel en l’honneur de Morrigan avant une bataille. Au cours de ce rassemblement, tous les guerriers en âge de se battre s’entaillent légèrement le poignet afin de nourrir la terre de leur sang et ainsi confier leur âme à Morrigan. Les morts au combat sont les «glands de Morrigan».

Apparence :

Elle apparaît sur les champs de bataille avec un équipage rouge, sur un char tiré par un cheval unijambiste ou alors sous l'aspect d'une corneille encapuchonnée, mais elle aime à changer de forme et d’apparence. On dit qu’elle arpente parfois le monde sous la forme d’une femme grande et mince, seulement vêtue de voiles gris et noirs. Sa peau serait très blanche et ses cheveux extrêmement longs, couleur d’ébène. Parfois, la séduisante jeune fille a la chevelure rouge empreinte d’une énergie. Son visage afficherait une expression éternellement triste. Quelques puissants guerriers disent l’avoir aperçu sur les champs de batailles et clament sa beauté.

Histoire :

Elle est l’épouse du dieu-druide le Dagda avec qui elle s’unit la nuit de Samhain, dans le lit de la rivière Boyne. La fête célèbre le mariage de la reine des spectres et du dieu prodigue et cet accouplement est aussi un symbole de fertilité pour la rivière et la terre. La veille de la Seconde Bataille de Mag Tuiredh, avant de s'unir avec le Dagda, elle lavait les corps ensanglantés et les armures de ceux qui mourraient au combat.
Elle fait partie de Tuatha Dé Danann ("la Tribu de la déesse Danu") et elle a aidé à défaire le Firbolg à la Première Bataille de Mag Tuireadh et le Fomorians à la Deuxième Bataille de Mag Tuireadh.


Dans le Táin Bó Cúailnge (la razzia des vaches de Cooley), sous l’apparence d’une belle et jeune fille aux sourcils roux, elle tente de séduire Cúchulainn, qui refuse ses avances. Elle le menace sous l’aspect de différents animaux et, pendant qu’il combat, elle s’enroule autour de sa cuisse en prenant la forme d'une anguille. Le héros s’en défait et la blesse. Il est alors absent du combat pour un long moment, mais lorsqu'il revient combattre, il aperçoit une femme qui lave ses vêtements ensanglantés dans la rivière. Il sait alors que son heure a sonné.

Plus tard, c’est en corneille qu’elle assiste à l’agonie de Cúchulainn, perchée sur son épaule.


Deux Odes et prières à Morrigan :

"O Sombre Déesse !
En cette nuit où croît ton signe dans l'immensité du ciel,
Nous t'invoquons
O toi la Prophétesse qui annonça la léthargie du monde,
Morrigan la Triple !
Gardienne des portes du Sidh,
Viens à nous qui murmurons ton ancien nom ,
Dispensatrice de la Mort et du Plaisir,
Maîtresse des armes et de la fureur
Amante initiatrice des mystères antiques
Ecoute la voix de tes enfants, nus et assemblés selon les rites,
Ecoute notre voix, où vibre l'amour, la force et le désir !
O toi, Noire Corneille,
Effleure nos âmes du bruissement de tes ailes obscures
Couvre nous du manteau de tes secrets séculaires,
O Morrigane !
Forge notre volonté, que nous trouvions en nous les armes
Nécessaire à notre vie,
Notre appel est flèche de désir
Et notre cœur se gonfle de ta présence !
Nous te saluons et t'honorons Grand Déesse !"

"Ô Grande Reine Morrigan
Toi dont la voix et les gestes
Apaisent mes maux funestes !
Entends gronder ma voix !
Écoute les mélopées de mon âme !
Respire la fragrance de ma dévotion !
Goûte à l'écume de mon amour !

VOIS !

L'encre noire est renversée,
Le coutelas planté.
La plume est levée,
Et le chaudron s'est enflammé.


Derrière ton souffle
Mêlé d'un indécent sourire,
Je sens la Terre vrombir
Et une colère en moi jaillir.

Quelle irrépressible puissance
Amère, sans substance,
Qui, de l'Inframonde, bafoue
Mes dernières résistances
Et de force s'échoue,
Sur les rivages fous
De ma clairvoyance !


Alors, Morrigan,
En ton nom, je me recueille, ivre
Et contemple cette nécrose,
Ta fascinante métamorphose.

Sans faillir, je m'expose
Et à Toi me livre.


Gouffre de l'Ire,
Divine Osmose !

Sans éclat et sans veine
Aux reins de diamants noirs,
Tel est ton corps, Grande Reine,
Toi la sulfureuse
Qui, face au désir
De me conquérir,
Devient une violente spire,
Voluptueuse,
Prête à m'ensevelir.

Ma peur, ce suc mielleux
Qui t'abreuve, se déverse
Dans ton antre visqueux.

Mes angoisses deviennent alors
De subtils rayons d'ombres adverses
Tombés dans ton calice de nacre et d'or.



Par Boduos et l'Anguille !
Par la Lune Noire qui palpite,
Qui occulte mon esprit !
Mon front scintille.
Et le cercle vibre dans le Grand Noir.

MORRIGAN !

Je crie ton nom, face aux étoiles
Et ne retient de ton visage qu'un voile.

Toi la Puissante,
Toi la Vaillante !

Je suis à ton service,
Divine Indéfinissable,
Celle qui me propulse
Et me transforme
Dans le Grand Tout
Qui se meut,
Qui se meurt,
Qui s'étiole...

Pour n'être plus que Toi. "



Sources : perceforet.overblog.com et ker.morrigan.free.fr

_________________
Pour toutes vos questions sur les minéraux et la lithothérapie :
https://www.facebook.com/pages/Les-minéraux-dEona/595438970500287

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 28 Sep - 20:55 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Blanches -> Divinités -> Panthéon Celte Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com