Mon Grimoire Index du Forum
 
 
 
Mon Grimoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'Art des Potions Magiques

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Naturelles -> Science et Magie (Alchimie etc...)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Licoginie
Adepte
Adepte

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2013
Messages: 181
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon
Type de magies pratiquées: Radiéstésie, Méd. alt., Magie verte, Potions

MessagePosté le: Lun 3 Juin - 12:10 (2013)    Sujet du message: L'Art des Potions Magiques Répondre en citant

Sommaire :
  1. Introduction et Généralité
  2. Qu'est-ce qu'une Potion Magique ?
  3. L'Univers de la Potion Magique
  4. Matériel
  5. Préparer ses plantes
  6. Conservation des ingrédients
  7. Consécration
  8. Divers noms de Potions Magiques
  9. Ma conclusion

1. Introduction & Généralités 
 
Lorsqu'on l'ont parle du sujet on arrive rapidement à l'image du druide Panoramix des aventures du gaulois Astérix, préparant dans un grand chaudron de étain une soupe aux légumes permettant de décupler la force physique et la vitesse de course. Dit comme ça fait un peu jeu vidéo !
Il faut savoir que les Potions Magiques, sont une sous-branche de Phytothérapie à part entière, comme l'Aromathérapie par exemple. Mais qu'elle nécessaite un rituel pour se démarque de sa proche cousine : la tisane aux plantes !
 
Par soucis de préserver le secret qui me lie à mes pairs, non simplement parce que mon entourage me prend pour une Lady Harry Gaga Potter, j'appelle mes préparations "Tisanes". Je mets tout le monde d'accord chez moi, je fais mon petit truc dans ma cuisine, tranquille quand personne n'est là pour m'embêter et ça arrange tout le monde
Donc si vous lisez "tisane" par la suite c'est bien de Potion Magique que je parle, c'est simplement une question d'habitude et de vulgarisation qu'il est bon d'emprunter quand on est incompris !
 
 
2. Qu'est-ce qu'une Potion Magique ?
 
Commençons par décomposer l'appellation :
Une Potion, est une tisane aux plantes, graines, écorces d'arbre... Que l'on prépare de moult façons décrite plus en bas.
Son adjectif Magique, donne l'information qu'il ne suffit pas de mélanger un bocal d'herbe de Provence dans une bassine de flotte pour en retirer les bienfaits, mais bien que chacun des ingrédients à sa propre Magie qui peut être extraite suivant un principe assez stricte !
 
Une Potion Magique est donc une tisane préparée dans le respect le plus pur de l'ensemble de l'Univers !
 
 
3. L'Univers de la Potion Magique
 
Par Univers, j'entend bien sûr que la plante à son karma. Chaque plante a une symbolique : la plante de chanteur, l'Erysimum, par exemple, . Elle est liée à une planète et un jour de semaine qu'il est nécessaire de savoir lorsque l'on veut extraire les principes actifs et les principes magiques d'une plante. Toute plante à une correspondance avec un élément, on évitera donc de mélanger air/terre et feu/eau dont les effet, par définition, s'annule (autant boire un bouillon de poule).
Lorsque l'on fait sa cueillette, ou ses emplettes, dans le bute de préparer ses Potion Magique, il faut soigneusement choisir ses produit dans les quantité presque exacte pour éviter le gaspillage.
 
En effet, l'Univers de la Potion Magique passe par le respect de la nature, de Dame Nature ! Donc pas de récoltes massives et irréfléchies.
 
 
4. Matériel
 
Il est très loin le temps des sorcières au chapeau pointue perdue en pleine forêt avec un chaudron d'étain, de cuivre pour la plupart qui était bien moins cher à l'époque et plus courant, mais également toxique. Non maintenant ces folles ermites aux look d'Halloween on été remplacées par les ménagères bimbo lambda et leur cuisinière électrique à induction et des casseroles en fontes et inox classique. Je viens de détruire le mythe que vous vous imaginiez : Ginie dans sa cuisine habillée en haillon à réciter des formules bizarre devant un feu de bois sur le carrelage et des araignées au plafond.  
 
Pour le matériel on se munira donc des bonnes vieilles cuillères en bois, cuillères, couteaux, hachoirs, casseroles en inox et d'une grosse marmite en fonte, pour le "cas ou".
 
HALTE au plastique et silicone !
 
 
5. Préparer ses plantes :
 
Avant tout, en rentrant de la cueillette on prendra bien soin de laver à l'eau claire ses ingrédients et de les préparer à la conservation (point suivant).
 
Voici un tableau non exhaustif des méthodes à disposition pour préparer ses ingrédients
Les préparation affublées d'une * sont celles que j'utilise le plus couramment.
 

 Préparation  Description 
*BroyageRéduire en poudre ou en cataplasme les ingrédients
PressageExtraire les jus, sucs, lait des ingrédients
*DécoctionPlonger les ingrédient dans l'eau froide et porter à ébullition
*Infusion Plonger les ingrédients dans l'eau bouillante et laisser tirer 
*Macération Plonger les ingrédients à froid dans un liquide et laisser reposer.
DissolutionAprès avoir extrait les principes actifs des ingrédients, par divers procédés, on les incorpora à raison d'une part pour 5 d'alcool pur afin de les dissoudre.Nécessite un matériel important !      

DistillationProcédé qui consiste à concentrer la solution médicamenteuse. Nécessite un matériel important !


 
Bien sûr le séchage fait également partie de cette catégorie mais je vais en parler plutôt dans les méthodes de conservation qui suivent.
 
 
6. La conservation des ingrédients
 
Après avoir soigneusement préparé vos ingrédients, il faut maintenant envisager de les conserver et correctement pour éviter qu'ils ne pourrissent, se dessèchent involontairement et autre problèmes couramment rencontré lorsqu'on "le fait maison".
 
Parlons tout de suite du bouquet séché pendu dans la cuisine : mauvais ! La cuisine c'est le mal c'est la pièce la plus fréquentée pour tout et n'importe quoi : la bouilloire qui laisse échapper la vapeur d'eau, les casseroles pareilles ajouté de sucs et odeurs, les émanations de la poubelle, des canalisations, imaginez les gouttes de produits nettoyants... Non ! BERK ! C'est comme si vos plantes avaient fais un tour dans les toilettes...
Le galetas c'est bien
L'étage du haut d'une armoire aussi. Le garde-manger, si c'est une grande armoire ou une pièce à part. Génial !
 
6.1 Sécher ses plantes
Que ce soit au four, dans une machine spécialisée ou à l'air libre il faut bien se renseigner sur le procéder à suivre pour ses plantes. Exemple avec le Basilic qui ne sèche pas à l'air libre s'il n'a pas sa racine. Cueillez-le donc en entier et former un bouquet avec une ficelle naturelle et pendez-le la tête en bas en hauteur. Le temps fera le reste, mais si vous décidez de le sécher rapidement au four/machine gardez uniquement ses feuilles, la tige n'étant pas utilisée et les racines vous donneront de nouvelles pousses très bientôt.
 
Une fois vos plantes/grains/écorces sèches il faudra les stocker sois dans des sacs en toile naturelle (la toile de jute c'est très bien, sinon le lin, plus fin mais plus cher), soit dans des cajots/paniers ouverts en osier/bois/feuilles tressés, dans des boites en bois/inox/carton, ou en bouquet au plafond.
 
Les grains, farines, rhizomes, pistils : privilégier les sacs
Ecorces, racines : les caisses et panier aéré.
Feuilles, tiges... suivant si elle son entière ou hachées, ciselée : boites ou sachets
 
6.2 Bocaux et bouteilles
Pour les liquide (infusion, hydrolat...) on optera pour des récipient en verre, jamais de plastique. Conservé dans une armoire sombre le verre peut être blanc, si la bouteille doit souffrir régulièrement de la lumière, on choisira du verre brun ou vert.
Secouer régulièrement vos macération pour mélanger les plantes et "l'aérer"
 
Stériliser systématiquement vos récipients de conservations AVANT d'y introduire les préparations. Faites chauffer de l'eau et plonger les bouteilles entièrement à l'intérieur et laisser l'eau bouillir doucement (attention à l'explosion si c'est trop chaud). Coupez le feu et mettez à sécher à l'envers les récipients. Avant qu'ils ne soient froid (même s'il reste humide) remplissez, couvrez immédiatement et laissez refroidir sur le plan de travail à l'envers ! (Pourquoi ? Parce que ça prévient les fuites éventuelles. Pas de fuite de liquide = pas d'air capable d'y entrer.
 
6.3 Caisses et Paniers
Bois, Osier ou Feuilles tressés, je vous laisse le choix tant que c'est non traité chimiquement !
C'est très bon pour les gros morceaux, comme les écorces ou les racines. Le but étant de laisser respirer les produit qui n'ont pas été sécher et leur permettre de continuer de vivre (l'écorce et les racines ne meurent généralement pas quand ils sont prélevés).
 
Une autre alternative, le filet. Comme les filet à pomme de terre qui les maintiennent sans les étouffer.

6.4 Congélation
Moi j'évite ! Le froid, dit-on, conserve tout, même les cons et les cons servent(conserve) parfois !
Mais pour le coup j'ai bien peur que les propriétés magiques et bienfaites ne soient détruite par le gel.
(Avis des moins objectifs je le reconnais)
 
6.5 La Potion Magique
Donner un effet à sa potion via le flacon qui la contient c'est charmant quand l'on offre, mais dans la dure réalité des folles du chaudron elle se garde comme ses composants liquides : dans des bouteilles en verre brun/vert.
Encore un mythe de brisé... Décidément il est loin le temps ou la siphonnée de la marmite avaient toutes trente mille flacons colorés entreposés sur une étagère en bois délabrée... Je dois avouer qu'en y regardant de plus près mon ancienne cuisine (avant le déménagement) ressemblait plus à un bar d'artisan gnioleur qui distille tout ce qu'il trouve, qu'à un temple de la potion sous toutes ses formes.
M'enfin ça donne le change et même si c'est moins glamour, j'm'en fou j'suis seule dans ma cuisine la plupart du temps xD


7. La consécration
 
La consécration des plantes n'est pas une obligation du fait qu'elle sont déjà pures, mais je conseil tout de même de prendre la peine de le faire dans les règles de l'art. Au moins juste pour être sûr que c'est bien fais. Le mieux est de le faire juste avant de commencer à cuisiner sa potion, comme ça vous n'avez pas besoin de consacrer une pleine botte de persil si celui-ci doit également servir à décorer des assiettes de spaghettis bolognaise... M'en, après tout, pourquoi pas !
 
Contrairement à la consécration pour les plantes utilisées en Phytothérapie (tutoriel >ici<), elle n'a pas besoin d'autel, de prières, et autre biri-biri magique mais simplement du respect de son utilisateur et d'un peu de concentration. Le rituel s'arrête à répéter son nom plusieurs fois suivi de son mode de préparation et son utilité finale. On est loin du bouillon de poule ! (Voilà pourquoi on associe des formules magiques aux potions lorsqu'on imagine la sorcière devant sa chaumière)
 
 
8. Autres noms des Potions Magiques
 
Antidote : Je crois que le nom n'a aucun mystère, mais juste pour être sûre un antidote est une potion qui guérie des poisons et venins.
Brouet : Préparation à l'apparence et l'odeur qui n'invitent pas à la dégustation. Des fois le goût on peut être étonné, parfois c'est encore pire que ce qu'on s'était imaginé. Souvent associés aux poisons ou aux médicaments douteux.
Elixir : "L'élixir de jouvence". En effet, l'élixir est la potion magique des gens coquets. Teint plus clair, peau douce, détoxifiantes. Les Elixirs ont pour vocations de vous rendre magnifique physiquement
Philtre : Parler de Philtre c'est parler d'amour et d'émotions. Ces potions interdites servent à influencer les émotions et les sentiments. On entre clairement dans le domaine de la manipulation.
Mixture : souvent associée au moyen-âge comme un remède miracle composé "d'on-ne-sait-quoi" c'est effectivement un mélange de plusieurs potions pour une utilisation plus large que chaque potion seule. Attention tout de même au antipodes terre/air feu/eau.
Sérum : c'est une autre façon de parler de beaucoup de chose : Sérum de jouvence, sérum de vérité, sérum antidotique... On en a pour son imagination. Le sérum à l'origine était destiné aux gens importants, comme les nobles ou les religieux et permettait de développer l'intellect, le subjectif, l'intuition... L'élévation de l'âme et des capacités cérébrales en somme. Dommage qu'il soit si vulgarisé...
 
 
9. Conclusion
 
La Mère Lico n'a fait que radoter sur ce post, mais sans ces précieuses informations c'est la porte ouverte au n'importe quoi et même si les Potions Magiques passent pour un domaine de ménagère siphonnées, je ne rigole pas avec ça !
J'espère avoir été assez complète pour une première approche dans le domaine. D'autres articles plus ciblés suivront très bientôt

 

_________________
LicoGinie

L'alchimiste qui cherche pour faire de l'or, ne trouvera pas et celui qui trouve n'en a plus besoin.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Juin - 12:10 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Acifer
Apprenti Druide
Apprenti Druide

Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2013
Messages: 301
Localisation: quelque part
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat
Type de magies pratiquées: Alchimie, Magies rituelliques

MessagePosté le: Dim 9 Juin - 14:45 (2013)    Sujet du message: L'Art des Potions Magiques Répondre en citant

extremement interessant
_________________
C'est une triste chose de penser que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:34 (2016)    Sujet du message: L'Art des Potions Magiques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Naturelles -> Science et Magie (Alchimie etc...) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com