Mon Grimoire Index du Forum
 
 
 
Mon Grimoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Enochien

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> La Page de Garde -> Préface -> L'Univers magique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kalicem
Adepte
Adepte

Hors ligne

Inscrit le: 19 Déc 2012
Messages: 84
Localisation: Le havre
Masculin Taureau (20avr-20mai) 馬 Cheval

MessagePosté le: Sam 22 Déc - 21:12 (2012)    Sujet du message: Enochien Répondre en citant

Alphabet Enochien : Historique et généralités 
 
La magie Enochienne serait le résultat des travaux menés par deux hommes du XVIème siècle, le docteur John Dee et son assistant Edward Kelly. Ces deux hommes mirent sur pied un système magique révélant l’existence d’espaces parallèles contenant des hiérarchies d’entités que le docteur assimila aux anges et démons du dogme judéo-chrétien. Après la mort de Dee, Moric Casaubon entreprit de publier les notes du docteur en 1659 sous le titre de " Le Récit fidèle et Véritable de ce qui s’est passe pendant des années entre le Dr Dee et les esprits » (ce livre peut encore être consulté à la British Library). 
Elias Ashmol reprend les travaux de Dee en 1671 et élabore une structure rituélique et évocatoire pour le système énochien. Il écrit aussi certainement le premier dictionnaire énochien. A la même époque, le Dr Thomas Rudd affirme détenir de la main du fils de Dee des documents sur le système énochien...mais surtout les sept sceaux de la Sainte Table qui faisaient grandement défaut aux autres praticiens. A la mort d’Ashmol, tous ses papiers furent enfermés dans une caisse en bois, avant d’être envoyés au British Museum. 
C’est justement au British Museum que Mac Gregor Mathers les retrouve et c’est avec tous ces documents qu’il réadapte les pratiques et cérémonies magiques de son ordre, le Golden Dawn. 
Mac Gregor Mathers n’a pas été, semble-t-il, le premier à travailler, décoder et traduire profondément ces écrits énochiens. Plusieurs mouvements et cercles initiatiques (pour la plupart rosicruciens ) les prirent en compte dès le XVIIème siècle. 
Le grand public découvre la magie énochienne en 1912 à la suite d’un article d’Aleister Crowley dans son journal l’Equinoxe... article qui passa totalement inaperçu. Puis en 1937, Israël Regardie, désobéissant à ses serments, publie dans plusieurs livres les enseignements et un descriptif des cérémonies du Golden Dawn... Ouvrages qui seront noyés dans le désordre de la seconde guerre mondiale, avant d’être réédités en 1969 dans tous les pays anglo-saxons. 
La vogue des sciences occultes et de l’ésotérisme en général dans les pays anglo-saxons profite à la sortie de nombreux ouvrages sur la magie énochienne... Phénomène peu observé en France, où seulement deux ou trois livres " grands public » décrivent cette tradition magique. 
Langage & Alphabet enochien 
Kelley, lors de ses entretiens avec les entités énochiennes, voyait dans le cristal des lettres et des noms de pouvoir. De ces visions naquirent un alphabet et un langage que Dee considérait comme uniques dans l’histoire de l’homme. La grammaire de ce langage ainsi que la forme des lettres ressemblent à celles des langues anciennes du IIème millénaire avant notre ère. 
Il est possible aussi de retrouver des textes alchimiques (Ambrosius, Jabir,...) antérieurs aux deux hommes et possédant une graphie semblable à l’énochien. Les érudits musulmans de la première croisade utilisaient aussi un alphabet très proche... 
Quoiqu’il en soit, cet alphabet possède de très fortes similitudes avec l’alphabet sumérien de l’époque du roi mésopotamien Hammourabi (1792-1750 av JC)... Rappelons que 6000 ans avant notre ère l’écriture semble apparaître dans les villes sumériennes de Uruk et d’Ur, écriture qui deux siècles plus tard muera vers ce qu’on appelle l’écriture cunéiforme (à cause des lettres ayant des formes de clous). Des textes cunéiformes sont encore visibles dans différents musées comme celui du Louvre. 
Cette piste de rapprochement entre le sumérien et l’énochien semble très intéressante. Cette civilisation est à la source de la plupart des traditions bibliques présentes dans le livre de la Genèse, dont en particulier celle du déluge (le Noé sumérien avait pour nom Uta-Napishtim et vivait au bord de l’Euphrate dans la ville de Shuruppak). Dans ce même livre de la Genèse, un personnage apparaît très brièvement : Enoch (le second), l’arrière-grand-père de Noé. Enoch serait le seul des patriarches à ne pas mourir puisque Dieu lui-même vint le chercher sur Terre (Genèse 5-24,25). Enoch, dans la tradition biblique, est dans les confidences du Père, et sa présence sur Terre (365 ans) a permis la mise en place d’un nouveau cycle cosmique. 
Matériel 
Le British Museum ainsi que la British Library conservent pratiquement tout le matériel énochien du Docteur Dee. Ce matériel est constitué : 
  de la Saint Table et des 7 sceaux (ou pentacles) 
  du Siglium Dei Aemeth (ou Saint Sceau) 
  de la tablette de Nalvage 
  de l’Heptarchia Mystica 
  du Liber Logaeth 
  des tablettes enochiennes 
  des 48 clés angéliques d’appel 
  du Liber Scientia Auxiliis et Victoria Terrestris 


Télécharger la police
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 22 Déc - 21:12 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> La Page de Garde -> Préface -> L'Univers magique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com