Mon Grimoire Index du Forum
 
 
 
Mon Grimoire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La Barzaz-Breizh texte le druide et l’enfant

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Naturelles -> Druidisme et Chamanisme
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Veigsidhe Karvgwenn
Fantôme

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2016
Messages: 106
Localisation: Bretagne
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 3 Mar - 16:15 (2017)    Sujet du message: La Barzaz-Breizh texte le druide et l’enfant Répondre en citant

La Barzaz-Breizh texte le druide et l’enfant:

Pour illustrer la manière de concevoir le monde selon les anciens, voici un texte qui illustre la sagesse Druidique Cet échange
sous forme de question/réponse est une belle illustration de la diversité de la tradition druidique, qui se manifeste de manière plurielle et poly-théiste.

Parmi toutes les pièces du fonds oral bretonconservé jusqu’à nous par la tradition populaire, Les Vêpres des Grenouilles restent l’un des
chants les plus étonnants : une énumération récapitulative d’une douzaine de motifs dont le sens général est obscur. Rendu célèbre par
la version publiée dans l’édition de 1845 du Barzaz-Breiz, dont il constitue le premier chant
sous le titre Les Séries, il est présenté par La Villemarqué comme un dialogue pédagogique remontant à la tradition druidique.


Le druide
Tout beau, bel enfant du Druide, réponds-moi ;
tout beau, que veux-tu que je chante ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre un, jusqu’à
ce que je l’apprenne aujourd’hui.
Le druide
— Pas de série pour le nombre un : la Nécessité
unique, le Trépas, père de la Douleur ; rien
avant, rien de plus.
Tout beau, bel enfant du Druide, réponds-moi ;
que veux-tu que je chante ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre deux, jusqu’à
ce que je l’apprenne aujourd’hui.
Le druide
— Deux bœufs attelés à une coque ; ils tirent, ils
vont expirer ; voyez la merveille !
Pas de série pour le nombre un : la Nécessité
unique ; le trépas, père de la Douleur : rien
avant, rien de plus.
Tout beau, bel enfant du Druide, que te
chanterai-je?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre trois, etc.
Le druide
— Il y a trois parties dans le monde : trois
commencements et trois fins, pour l’homme
comme pour le chêne.
Trois royaumes de Merlin, pleins de fruits d’or,
de fleurs brillantes, de petits enfants qui rient.
Deux bœufs attelés à une coque, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant... Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre quatre, etc.
Le druide
Quatre pierres à aiguiser, pierres à aiguiser de
Merlin, qui aiguisent les épées des braves.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant… Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre cinq, etc.
Le druide
Cinq zones terrestres : cinq âges dans la durée
du temps ; cinq rochers sur notre sœur.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant… Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre six, etc.
Le druide
— Six petits enfants de cire, vivifiés par l’énergie
de la lune ; si tu l’ignores, je le sais.
Six plantes médicinales dans le petit chaudron
; le petit nain mêle le breuvage, son petit doigt
dans sa bouche.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant… Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre sept, etc.
Le druide
— Sept soleils et sept limes, sept planètes, y
compris la Poule. Sept éléments avec la farine
de l’air (les atomes).
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant... Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre huit, etc.
Le druide
— Huit vents qui soufflent ; huit feux avec
le Grand Feu, allumés au mois de mai sur la
montagne de la guerre.
Huit génisses blanches comme l’écume, qui
paissent l’herbe de l’île profonde ; les huit
génisses blanches de la Dame.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant... Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre neuf, etc.
Le druide
— Neuf petites mains blanches sur la table
de l’aire, près de la tour de Lezarmeur, et neuf
mères qui gémissent beaucoup.
Neuf korrigans qui dansent avec des fleurs dans
les cheveux et des robes de laine blanche, autour
de la fontaine, à la clarté de la pleine lune.
La laie et ses neuf marcassins, à la porte de
leur bauge, grognant et fouissant, fouissant
et grognant ; petit ! petit ! petit ! accourez au
pommier ! le vieux sanglier va vous faire la leçon.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc...
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant... Que te chanterai-je ?
L’enfant
- Chante-moi la série du nombre dix, etc.
Le druide
- Dix vaisseaux ennemis qu’on a vus venant de
Nantes ! Malheur à vous ! Malheur à vous !
Hommes de Vannes !
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils et sept lunes, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant... Que te chanterai-je ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre onze, etc.
Le druide
— Onze Prêtres armés, venant de Vannes, avec
leurs épées brisées ; et leurs robes ensanglantées
; et des béquilles de coudrier ; de trois cent plus
qu’eux onze.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
La Nécessité unique, etc.
Tout beau, bel enfant du druide, réponds-moi ;
que veux-tu que je te chante ?
L’enfant
— Chante-moi la série du nombre douze,
jusqu’à ce que je l’apprenne aujourd’hui.
Le druide
— Douze mois et douze signes ; l’avant-dernier, 
le Sagittaire, décoche sa flèche armée d’un dard.
Les douze signes sont en guerre. La belle Vache,
la Vache Noire qui porte une étoile blanche au
front, sort de la Forêt des Dépouilles ;
Dans sa poitrine est le dard de la flèche ; son
sang coule à flots ; elle beugle, tête levée ;
La trompe sonne ; feu et tonnerre ; pluie et vent
; tonnerre et feu ; rien ; plus rien ; ni aucune
série !
Onze prêtres armés, etc.
Dix vaisseaux ennemis, etc.
Neuf petites mains blanches, etc.
Huit vents, etc.
Sept soleils, etc.
Six petits enfants de cire, etc.
Cinq zones terrestres, etc.
Quatre pierres à aiguiser, etc.
Trois parties dans le monde, etc.
Deux bœufs, etc.
Pas de série pour le nombre un ; la Nécessité
unique, le Trépas, père de la Douleur ; rien
avant, rien de plus.
_________________
-" L'innocent est celui qui subit le mal, contrairement au juste, qui va au devant d'un mal pour le combattre." -Sagesse Druidique-
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 3 Mar - 16:15 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mon Grimoire Index du Forum -> Le Livre des Ombres -> Magies Naturelles -> Druidisme et Chamanisme Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com